Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog UNION LOCAL 05 CNT AIT

BLOG DE l'UNION lOCAL 05 HAUTES ALPES CNT-AIT .divers , anarchisme et anarchosyndicalisme , luttes et réflexions

Autogestion !!! ce n'est pas une utopie !!!

Publié le 4 Mars 2013 par cnt-ait-05.over-blog.com

 

L’autogestion de Viomichaniki Metaleftiki, c’est parti !

 

Les travailleurs de Vio.Me. (Viomichaniki Metaleftiki), une usine de fabrication de
matériaux de construction de Thessalonique, en Grèce, qui a été abandonnée par ses
propriétaires, ne sont plus payés depuis mai 2011. Par décision de leur Assemblée générale
ils ont décidé d’occuper l’usine et de la faire fonctionner sous leur propre contrôle
selon les principes de la démocratie directe. ---- Après plus d’une année de lutte qui a
attiré l’attention et la solidarité en Grèce et même au-delà, ils ont effectivement
démarré la production le mardi 12 février 2013, après 3 jours de mobilisation intense.
---- Traduction d’un compte-rendu publié par l’Initiative de solidarité (Thessalonique)
---- Mardi 12 février 2013 ---- Les machines de l’autogestion ont été mises en route !

Après 3 jours d’intense mobilisation, l’usine de Vio.Me. a commencé la production sous
contrôle ouvrier, aujourd’hui dans la matinée ! Il s’agit de la première expérience
d’autogestion industrielle dans une Grèce frappée par la crise, et les travailleurs de
Vio.Me. sont convaincus que cela ne sera là que le premier de toute une série d’efforts de
ce type.

La manifestation a été massive et dynamique

La mobilisation a débuté par une grande assemblée des travailleurs et des organisations et
individus solidaires dans un théâtre du centre-ville le dimanche soir. A cette occasion,
la ligne de conduite de l’action du mouvement de solidarité a été discutée, et tout le
monde a eu la possibilité de prendre le micro et d’exprimer son opinion sur la lutte des
travailleurs.

Des artistes vraiment talentueux ont joué en faveur de la lutte de Vio.Me

Le lundi soir, il y a eu une manifestation dans le centre de la ville suivie d’un concert
de solidarité énorme avec plusieurs groupes et chanteurs populaires [folk] bien connus.
Parmi eux, Thanassis Papakonstantinou, l’un des plus importants auteurs-compositeurs grecs
contemporains qui en quelque sorte « fait partie du mouvement », car il soutient toujours
en paroles et en actes les efforts de la société pour l’autodétermination. La
participation a dépassé les attentes de tout le monde.

Malheureusement, environ un millier de personnes n’ont pas réussi à entrer, car la salle
était pleine. Le plus beau moment de la nuit a été quand les travailleurs ont pris le
micro et ont expliqué leur vision d’une autre société, basée sur la justice sociale, la
solidarité et l’autogestion. Cinq mille personnes ont applaudi, en criant et en chantant
des chansons de soutien. C’est alors que tout le monde a réalisé que cet effort était voué
au succès !

Un des travailleurs de Vio.Me. s’adresse aux personnes présentes

Tôt le lendemain matin la mobilisation s’est poursuivie avec une manifestation dynamique
en direction de l’usine. Les travailleurs étaient déjà à leur poste et la production a été
triomphalement démarrée devant les caméras des médias nationaux, locaux et alternatifs.
Les travailleurs ont organisé une visite guidée de l’usine et expliqué tous les détails du
processus de production aux journalistes et aux participants du mouvement de solidarité.

Le premier lot de produits fabriqués sous contrôle ouvrier !

Il reste encore un long chemin à parcourir : Les coûts de production sont élevés, l’accès
au crédit est impossible et obtenir une part du marché est incertain en période de
récession. Les travailleurs sont toutefois optimistes : Le produit du concert de soutien
et les dons des particuliers et des groupes de soutien recueillis par le biais du site
viome.org devraient être suffisant pour maintenir l’entreprise à flot pendant les premiers
mois. Et le soutien des mouvements sociaux signifie que bon nombre des produits seront
distribués par le biais des structures existantes de l’économie sociale et solidaire.
Les travailleurs de Vio.Me. sont déjà à la recherche de nouveaux produits d’entretien, à
base de composants non toxiques et écologiques, convenables pour un usage domestique.
L’usine fabrique des matériaux de construction de qualité (mortiers, plâtres, colle à
carrelage et matériaux de jointement, enduits imperméables, etc.) et les travailleurs
savent très bien comment améliorer la qualité tout en réduisant encore plus les coûts de
production et donc les prix. Le défi consiste maintenant à trouver un marché pour ces
matériaux, qui sont malheureusement trop volumineux pour être transportés sur de longues
distances, et devraient être vendu en Grèce ou les pays voisins des Balkans.

Les 40 travailleurs de Vio.Me. et les centaines de participants au mouvement de solidarité
ont vécu pendant trois jours une expérience inoubliable, qui n’est cependant que le début
d’un chemin long et difficile. Maintenant plus que jamais, nous devons être unis et forts,
déterminés à construire un monde nouveau fondé sur la solidarité, la justice et
l’autogestion !

[ Traduit par XYZ pour OCLibertaire ]

Site des travailleurs de Vio.me

http://www.biom-metal.blogspot.gr/

Commenter cet article