Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog UNION LOCAL 05 CNT AIT

BLOG DE l'UNION lOCAL 05 HAUTES ALPES CNT-AIT .divers , anarchisme et anarchosyndicalisme , luttes et réflexions

Sème ta ZAD – VélOffensives Potagères et Autogestionnaires

Publié le 12 Avril 2013 par cnt-ait-05.over-blog.com

me ta ZAD – VélOffensives Potagères et Autogestionnaires


Défendons et réapproprions-nous l’Espace Public :

SEMONS DE L’AUTONOMIE SOCIALE, POLITIQUE ET ALIMENTAIRE !!!

 

Précision : Cette communication n’émerge pas du comité zad local- Cet appel est rédigé par un zad-iste membre des « Jardins d’Utopie » (qui ne sont cependant pas les seuls participants de l’évènement).


SAMEDI, à 15H, place de la gare, départ de défilé d’une vélOffensive potagère organisée par des Zad-istes locaux, qui se fondra dans la cycloparade du « petit vélo », organisée sur le thème de "l’espace" : espace intersidéral ou espace terrien public à se réapproprier * ! (*dixit un zad-iste cyclopède local) Au menu de cette offensive potagère : distribution de graines, semis sauvages, "bombes de graine", etc ... Venez déguisés, maquillés, ou à poil, comme vous voulez !


A PARTIR de 16H30, suite du défilé "Sème ta zad" (à partir de la fin du défilé petit vélo), proposée cette fois par les Jardins d’Utopie, pour rejoindre les jardins collectifs autogérés de la fac …


Une cariole portant les idées et les étincelles de la « POUDRIÈRE » - nouvelle Zone d’Autonomie Définitive sur la Fac - fera aussi partie de la fête.

VOIR LES ARTICLES SUR LE SQUAT « MOULISSIMO » - LA POUDRIÈRE, SUR INDYMEDIA.

A PARTIR de 17H00 Bêchage et cuisine sur les terrains des Jardins d’Utopie – Arrêt Bibliothèque Université Droit-Lettres, TRAM B. + GOÛTER-REPAS en FIN DE JOURNÉE


Une JOURNÉE ET un WEEK-END (Sème ta ZAD se poursuit le lendemain sur les Jardins d’Utopie et sur la FAC, avec une nouvelle journée JARDINAGE, ÉCHANGES et PIZZAS cuites au four autoconstruit des Jardins) qui seront l’occasion, pour tous ceux qui le désirent, d’affirmer farouchement et joyeusement :

 

 que la cité de Grenoble ne doit pas être gérée comme la propriété privée d’élus soumettant celle-ci à de Grands Projets Industriels Inutiles, destructeurs et mégalomaniaques : Nous devons dire que l’Espace public n’a pas à être enchaîné dans une course à la compétitivité, et que nous n’avons pas pour désir que des agglomérations et des vallées entières soient aménagées, comme c’est le cas avec le projet GIANT- Grenoble Innovation for Advanced New Technologies - dans le seul but d’être visibles du ciel par des investisseurs en quête d’espaces de spéculation rentable – Voir les propos de Jean Therme, l’actuel directeur du Commissariat à l’Energie Atomique (http://www.piecesetmaindoeuvre.com/..., annotation 73).

 

 que l’Autosuffisance alimentaire et l’Agriculture urbaine et solidaire ne sont ni des « rêves » ni de simples passe-temps, aussi agréables soient-ils : il n’appartient qu’à nous d’ensemencer la ville entière, et de se donner pour objectif de permettre à chacun-e de manger gratuitement des légumes et des fruits cultivés localement, écologiquement ! À Todmorden, en Angleterre, une ville industrielle peuplée de 15 000 humain-es s’est lancée depuis 2008 à la conquête de son autosuffisance alimentaire, à l’aide d’un réseau d’habitants solidaire et terriblement déterminé : l’aventure est déjà bien engagée, d’après cet article paru dans le Natural News du 15 décembre 2012 : « On peut voir pousser des herbes aromatiques, de succulents légumes verts et des fruits délicieux près des bâtiments officiels, des campus de collèges, des parkings de supermarché et autres différents endroits. On peut voir de petites parcelles de jardin, des plate-bandes surélevées et même de simples petites bandes de terre de ces zones déborder de produits frais, tous disponibles gratuitement pour qui le souhaite et n’importe quand. » Dès 2011, pas moins de 70 plate-bandes se trouvaient « dispersées tout autour de la ville pour des plantations de framboisiers, abricotiers, pommiers, cassissiers, groseilliers, fraisiers, haricots, petits pois, cerisiers, menthe, romarin, thym, fenouil, pommes de terre, chou frisé, carottes, laitues, oignons, légumes verts et herbes aromatiques. Non seulement les habitants ont vite pigé et ont commencé à venir chercher des produits, mais ils ont aussi respecté le système et n’ont pas été de simples profiteurs. » Si une telle mobilisation sociale peut s’effectuer à l’échelle d’une ville de 15 000 personnes, alors absolument rien n’empêche de le faire dans une ville dotée, comme Grenoble, d’un peu plus de 150 000 habitant-es. Il existe déjà de multiples groupes jardiniers, mais nous pouvons et devons passer à la vitesse supérieure, en investissant l’espace public, et en faisant déborder la ville de vergers, de plates-bandes nourricières, de jardins non-clôturés et ouverts non seulement à tous les coups d’main, mais aussi à toutes les grandes ou petites faims  !

 

Pour + d’infos, voir le site Incroyable Comestibles de France, créé comme d’autres initiatives par échos provenant de l’aventure Todmordienne :

http://www.incredible-edible.info/

 

 que l’Université grenobloise, et l’Université Publique en général où qu’elle soit, constituent une grande « Zone sociale à défendre », contre le profit, la discrimination par le fric, et les grands projets techno-scientifico-futuristes, délirants et destructeurs, à la sauce GIANT ou GRENOBLE UNIVERSITÉ DE L'INNOVATION  - ce dernier n'étant qu'une sorte d'outil de recherche, d'exécution et de communication au service du premier.


Venez le plus nombreux possibles !!!

 

Semons, Semons, Semons l’Autonomie,

Semons, Semons, Semons Sans modération ...

Commenter cet article